Accueil > Luminaire > 5 astuces pour réussir l’éclairage de la chambre à coucher

5 astuces pour réussir l’éclairage de la chambre à coucher

vendredi 13 novembre 2020, par Gerard

On passe presque les mêmes temps au bureau que dans les chambres à coucher. Décorer la chambre contribue à améliorer l’agencement et l’aération si l’ambiance de toute la pièce dépend en entier de l’éclairage. Tour d’horizon sur les manières de le réussir.

Disposer un éclairage fonctionnel

La chambre à coucher peut être un lieu où on tarde à finir les boulots, où on ajuste son look, ainsi il est indispensable d’y réaliser un éclairage fonctionnel. Il ne s’agit pas de suréclairer la chambre par une intensité maximale, mais d’y disposer soit un éclairage couplé à un variateur, soit un éclairage central que l’on va éteindre après son usage. Pour mieux comprendre en termes et réaliser un éclairage parfait, on vous invite à contacter un électricien à Charleroi.

Créer une ambiance dorlotant et pratique

Les lumières tamisées créent un effet somnolent et vous emportent dans vos rêves. Suspendus, de tels éclairages offrent à la fois un charme et constituent une pièce de décoration imposante. C’est aussi le type d’installation qui assombrit le plafond au grand plaisir visuel. À poser grâce à un tripode, c’est l’assurance d’avoir un aperçu sur l’environnement du plafond et du sol, tout en isolant la litière. C’est un effet lumineux indispensable lorsque vous ou votre partenaire circulez encore au sein de la pièce, mais que l’un de vous souhaite partir dans un profond sommeil.

Assurer un éclairage occasionnel

Le cliché d’une parfaite chambre à coucher a été toujours ce grand lit soutenu par une table de chevet lequel n’est jamais séparé de l’éclairage qui a pris son nom « lampe de chevet ». Dans le vrai sens du terme, c’est un éclairage qui sera ainsi au chevet de son propriétaire dans les moments de lecture lorsqu’il a une livre, un smartphone ou un PC à la main. Son principal avantage c’est la facilité à l’éteindre à la rallumer avec l’interrupteur le plus proche du lit. Pour adoucir ou renforcer l’intensité lumineuse en fonction du besoin occasionnel, vous devez soit l’équiper d’un abat-jour, soit d’un variateur d’intensité ou avoir une lampe blanche translucide.

Bien travailler l’éclairage du plafond

Le plafond est une surface assez étendue pour y entreposer des éclairages dans un souhait d’esthétique. Des spots LED, qui en passant ne vont pas se substituer aux éclairages occasionnels ni principaux, vont mettre au grand jour la décoration de la pièce, du sol, aux murs, de la litière et des objets déco. Vous n’avez pas ainsi aucun droit à l’erreur dans votre agencement.

Songer aux éclairages de chambre dernier cri

L’éclairage d’une chambre à coucher n’est pas seulement fonction des installations. Dans la journée ou avant le coucher du soleil, on peut jouer à entre-ouvrir les rideaux lords ou les stores par une télécommande ou assistance vocale. Il y a également les éclairages capteurs de présence ou qui s’allument et s’éteignent par un clappement ou pilotés via un interrupteur sans fil. En principe ce type d’allumage est dédié à l’éclairage principal. Sur la tête de lit, il y a aussi actuellement des possibilités d’y imposer des LED.

Plan du site